Archives 2012 – 2014

CONFERENCE N°1

Le 23 Avril à eu lieu la première conférence du Club Lean Campus sur l’importance du management sur le terrain. Une rencontre très conviviale ou experts et débutants ont pu échanger sur leurs problématiques et les solutions mises en oeuvre.

Indice de satisfaction des membres :

  • évaluations comprises entre  6,5/10 et 8/10

Commentaires :

Qu’avez-vous découvert ou appris ?

  • Remise à niveau de concepts. (résolution de Problème, standards, A3)
  • Importance du management et de l’humain.
  • Confirmation des problématiques (communes à toutes les entreprises) et rassuré dans ma démarche.
  • A3 de résolution de problèmes.
  • Cale du PDCA = Animation des standards.
  • Management visuel.
  • Retour d’expérience sur l’importance du management en continu.

Quelles sont les difficultés que votre entreprise rencontre sur ses marchés ?

  • Coûts des produits et guerre des prix avec pays low costs.
  • Conception trop onéreuse et non respect des standards.
  • Baisse des marges sur les produits vendus.
  • Prix de revient > concurrence.
  • Non compétitifs.

Qu’aimeriez vous que vous apportent le Club Lean Campus et les autres membres ?

  • Retours d’expériences.
  • Visites de sites.
  • De l’expérience et des solutions sur les difficultés.
  • Un réseau.
  • Des échanges (de bonnes) pratiques.
  • Des contacts avec d’autres industriels.
  • Confronter nos problèmes et nos solutions surtout.
  • De nouvelles méthodologies. La manière de formaliser des méthodes.
  • Tisser un réseau de contacts pour échanger sur les problématiques.
  • Application du lean pratique et difficultés rencontrées.
  • Quelques exemples très détaillés des outils classiques (SMED, 5S, …)

Synthèse :

  1. Les membres présents font parfaitement le lien entre les difficultés économiques de leurs entreprises et l’amélioration que peut leur apporter les méthodes Lean.
  2. Ils sont en demande forte de retours d’expérience et de démonstration de standards et solutions éprouvées.
  3. Ils proposent de partager avec les autres membres les solutions et standards qu’ils ont mis en place et qui fonctionnent.

Résumé Vidéo :

 CONFERENCE N°2

Julien VERON, CEO d‘EDEN INNOVATIONS, 30 ans, 7 années de pratique Lean.

Julien nous a parlé de son évolution personnelle depuis son poste de jeune ingénieur plein d’illusions jusqu’à être Directeur d’un site de production et de développement dans l’industrie électronique.

Cette évolution a été le fruit du hasard et de choix forts. Elle a été aussi rapide que son passage des outils lean – smed, chantiers kaizen, 5S,… – à une « incarnation » de la culture Lean,  suite à des déclics sur le terrain.

Julien nous a raconté, faits à l’appui, pourquoi il est persuadé que son style de management qui instille quotidiennement la culture Lean à ses collaborateurs lui a permis de sauver son entreprise.

Résumé vidéo à venir…

CONFERENCE N°3

déploiement du Lean dans une unité de production qui fabrique des machines à l’affaire.

Sandvik Mining and Construction Lyon est une usine de production qui conçoit, fabrique et vend à l’affaire des machines de foration destinées à l’exploration des mines souterraines.

Nous avons vendu 309 machines en 2011 et nous sommes 200 personnes sous contrat sur site.

En juillet 2010, nous avons démarré avec l’aide de consultants un programme de Lean Management sur le thème de la stabilisation et de la réduction de nos délais.

Les enjeux étaient la maîtrise et l’amélioration de la performance des flux de valeur (produits et données).

Nous avons déployé le Lean dans l’entreprise à travers des approches par métier et transversales. Cela a entre autre conduit à développer le lien produit-process pour aboutir à la réalisation d’une ligne de fabrication pour une de nos gammes de produits à la place d’une fabrication historique en « box ».

Les indicateurs étaient en nette amélioration à fin 2011 suite à ce déploiement.

Nous sommes maintenant dans la phase de pérennisation et notre Groupe nous considère désormais comme une vitrine pour la réalisation d’une ligne de fabrication.

Vous pouviez lors de leur conférence, ou à la suite lors du cocktail, leur demander des conseils de bonnes pratiques  Lean pour passer d’une production à la commande statique à une production en ligne au temps takt.

CONFERENCE N°4

19 Novembre 2012.

Olivier DUPUIS, Lean Manager chez Maison du café, Andrézieux Bouthéeon (42), 230 pers., 30 000t/an de café.

Sujet : Lean et le changement de culture terrain.

Le site d’Andrézieux Bouthéon produit du café destiné à la grande distribution, sous la marque « Maison du café ». Deux marchés sont ciblés, celui du paquet de 250g (L’OR, BRAZIL, MA TRADITION, …) et celui de la capsule (L’OR Expresso). Le site couvre le processus entier de transformation du café : réception café vert, torréfaction, meunerie, conditionnement et surconditionnement.
Démarré sur le site dans les années 2005/2006, le Lean était avant tout une démarche Groupe (à l’époque Sara Lee, 40.000 personnes), avec une forte structure « centrale » et un pilotage local timide. Une approche très top/down couplée à une vision outil a finalement généré un rejet de la démarche. Quels que soient les niveaux hiérarchiques, le Lean n’avait pas de sens et n’était l’affaire que de quelques initiés.
Aujourd’hui le Lean est intégré au quotidien. Les tableaux de management de la performance ne sont plus considérés comme du « flicage », mais comme un moyen de piloter et responsabiliser. La résolution de problème est menée par de petits groupes, dans lesquels les membres du service Lean ne sont présents que pour s’assurer du respect de la méthodologie. La standardisation est vue comme un support permettant de capitaliser les connaissances, stabiliser l’outil de production et monter en compétences.
Comment changer l’état d’esprit ? Comment créer une vision Lean au sein de la direction pour la cascader sur le terrain et la partager ? Comment donner du sens au Lean et favoriser son appropriation? Comment rendre le Lean durable ? Toutes ces questions ont fait partie de mon quotidien ces dernières années.
Olivier DUPUIS

CONFERENCE N°5

12 mars 2013

Conférencier : Sébastien BEAUCHENE, Directeur d’usine chez SAG France (42), équipementier poids lourd, 130 pers, jusqu’à 100 000 réservoirs / an.

Sujet : Aborder le lean par un programme d’entreprise ou par la résolution de problèmes ?

Ou la contagion lean par capillarité

Les transformations Lean peuvent être présentées sous forme de grand projet d’entreprise, souvent poussé par une structure groupe, et déployé sur la base de « road map » : Cette road map décrit classiquement un certain nombre de méthodes ou de processus à déployer ou transformer. On peut alors contrôler l’avancement du projet lors d’audits « fait/pas fait ».

Une autre approche est possible : elle se base sur la résolution de problèmes. Nous n’avons pas ici de plan de déploiement défini à l’avance mais répondons à chaque problématique de l’entreprise par une action Lean.

Chaque problème est une bonne raison d’effectuer une transformation, locale ou plus globale : un problème de productivité ou de flexibilité, nous lançons une réimplantation, qui va amener à un 5S qui lui-même nous conduira à déployer la TPM. Un taux de rebuts élevé, et nous démarrons des groupes A3, nous démarrons le travail standardisé, multiplions les poka yoke, introduisons le Jidoka etc… Et petit à petit, l’usine se redessine, la culture change et l’entreprise progresse.

C’est ce que nous nous attachons à faire chez SAG France et ce que je vous présenterai lors de la conférence du 12 Février 2013.

Sébastien BEAUCHENE

CONFERENCE N°6

9 avril 2013.

Conférencier : Jean-Paul ROSAY, Responsable de production (Business unit manager) chez Electricfil Automotive, équipementier automobile à Beynost(01), 12 millions de capteurs par an, et enseignant pour le contrat de professionnalisation lean de l’Insa de Lyon.

Sujet : Animation lean de l’encadrement de terrain , le cycle PDCA du manager de production.

CONFERENCE N°7

11 juin 2013,

Conférenciers : Matvei Gaschet Responsable Lean et produits Lean, ELCOM, à Bourgoin Jallieu (38), 80 personnes, 18 M€ C.A., 3 sites en France.

Sujet : Le Lean comme stratégie d’entreprise d’une PME.

Elcom a fait du Lean l’un de ses axes stratégiques de développement.

D’une part, le plan d’amélioration continue lancé en 2011 vise à améliorer les processus de la société en termes de sécurité, qualité, cout et délai. Cette démarche continue en 2013 et permet à elcom de toujours mieux ravir et satisfaire ses clients comme ses collaborateurs.

D’autre part, les récents produits développés par elcom permettent à ses clients d’optimiser leurs flux, de prendre en compte les contraintes ergonomiques, d’impliquer leurs collaborateurs dans des démarches d’amélioration, de mener des chantiers Kaizen, etc. Ce sont les outils idéaux pour appliquer une démarche Lean prenant en compte la performance d’une entreprise et le bien être de ses employés.

Nous vous proposons de parcourir ensemble ces axes de développement et de faire le focus sur quelques points très concrets.

Matveï GASCHET

CONFERENCE N°8

24 septembre 2013.

Conférenciers : Julien VERON, Directeur de site, équipe de développement produit, Eden-innovations à Aix (13), 11 personnes, 2 M€ C.A. 150 références produit.

Sujet : Retour d’expérience sur le démarrage d’une démarche Lean ingénierie* sur un projet de développement produit en cours.

[*Ingénierie : ensemble des fonctions Gestion de projet, marketing, conception, méthodes, sélection des fournisseurs, prototypage,  tests in situ, industrialisation, processus de préparation de production, démarrage de production.

 Lean ingénierie : méthodes, attitudes, et management des ressources humaines utilisés pour réduire les ressources consommées et maximiser la qualité du produit, la satisfaction client et le résultat de l’entreprise pour chaque projet.]

Est ce possible de faire du Lean ailleurs que dans nos ateliers? Pourtant convaincu que le Lean s’applique partout j’étais quand même un peu perplexe face à cet exercice…

Et pourtant!

C’est la même leçon que la Gemba Walk : apprendre à voir ce qu’on ne voit pas, reprendre les fondamentaux. Est ce que la situation est bonne ? Quels sont les problèmes, qu’avons nous appris aujourd’hui, comment capitaliser sur les enseignements appris de nos échecs, remettre en question des solutions techniques que l’on pense infaillibles…

Mon équipe de développement et moi même avons le sentiment de mieux maitriser la situation, chaque réunion est constructive et nous avons pour la première fois la certitude de faire quotidiennement des progrès.

Notre objectif est que les nouveaux produits que concevons soient bien accueillis pas nos clients et génèrent du C.A. pour pérenniser l’entreprise, et également de développer nos compétences.

Julien VERON

La pratique du Lean lors de la phase Ingénierie du produit permet entre autres d’éradiquer les erreurs de conception dès l’amont du projet, au lieu de le faire à postériori. Cela participe à la réduction des délais et à l’amélioration de la satisfaction des clients.

Lean Ingénierie eradiquer les erreurs de conception

CONFERENCE N°9

Le 17 décembre 2013.

Conférenciers :

* Présentation d’un outil Lean :

Franck DEMAREST, Lean / methods manager, REXAM Healthcare Devices. Franck a été formé au TPS au sein de Toyota Europe à Bruxelles dans le service Développement fournisseurs.

Sujet : « Hoshin Kanri »: De la pratique originelle de Toyota à une mise en œuvre cohérente dans les entreprises étapes par étapes et l’utilisation des indicateurs de performances associés

* Conférence :

Jean-Claude ZAGO, Directeur industriel, industrie automobile.

Sujet : Jean-Claude venant du secteur automobile, a intégré un secteur peu structuré comme celui de l’ameublement. Le retour d’expérience consiste à expliquer comment il a mis en place une démarche qualité, orientée client dans un secteur ou l’on ne mesure pas suffisamment la performance, et, avec des moyens limités.

CONFERENCE N°10

Mardi 25 février 2014.

17h30 -18h00 : Présentation d’un outil lean et de son application ou d’un Kaizen.

Conférencier : Emmanuel JALLAS, Formateur Lean, et Franck DEMAREST, Lean/methods manager

Société : Lysippe et Rexam Healthcare

Sujet : La stratification, premier outil de la qualité.

18h00 – 19h00 : Conférence.

Conférencier : Sébastien BEAUCHENE

Société : SAG FRANCE, Réservoirs de gros volume en acier, aluminium

Sujet : « Le Lean : les dogmes et les limites »

Je vous propose une lecture très personnelle et en dehors des sentiers battus sur ce que je considère comme des dogmes non négociables et ce qui peut être remis en question.

En effet, issu de l’auto, je prenais comme dogme l’objectif 0 ppm, la DP à 100% etc…

La réalité me montre que les marchés ne sont pas tous identiques et que l’attente des clients dépend de chacun. Au-delà de leurs discours, on se rend compte que l’arbitrage coût/qualité/délai n’est pas toujours en faveur de la qualité.

Ainsi, l’analyse stratégique et notamment la définition des facteurs clés de succès d’un marché donné ou pour reprendre des termes plus Lean, l’écoute des clients et le décodage de la réelle valeur ajoutée vendue reste pour moi un des seuls dogmes absolus (avec le Kaizen). C’est le résultat de cette analyse qui définira la façon dont nous pourrons mettre en œuvre un business : quel niveau de fractionnement (quelle taille de lots ?), quel niveau d’investissement qualité ?

Sébastien BEAUCHENE

CONFERENCE N°11

14 avril 2014

17h30 -18h00 : Présentation d’un outil lean et de son application ou d’un Kaizen.

Conférencier : Stéphanie PESSAYRE, Responsable OPS,

Société : Groupe SEB, division soin du linge, fers à repasser, PONT EVEQUE et SAINT JEAN DE BOURNAY.(38)

Sujet : Notre pratique du Kaizen dans l’usine de production de fers à repasser.

Nous pratiquons le Kaizen en équipe pluridisciplinaire de 4-5 personnes pour travailler sur un sujet précis. Nous améliorons une zone ou un poste en regardant les aspects 5S, sécurité, auto-maintenance et ergonomie au poste, la fiabilité d’un outil de production (robot…).

Le kaizen a le gros avantage d’impliquer le personnel, d’être dans l’action et non dans le plan d’actions, de faire travailler les gens ensemble et donc de mieux se comprendre entre services.

Ma présentation :

  • Le Kaizen tel que nous le pratiquons
  • Un ou 2 exemple(s) concrets

18h00 – 19h00 : Conférence

Conférencier :

Vincent HILAIRE, Directeur de site, RBDH Chaponnay, 65 personnes, 11M€ C.A. Usinage sur centres d’usinage. Assemblages mécaniques à façon. Jonctions bimétalliques inox-aluminium.

Sujet :   Les principes du Lean appliqués au redressement d’une PME (Le A3 en action)

  1. Situation de départ
  2. Définition de la valeur pour le client
  3. Construction d’une « VSM Cible » pour organiser l’entreprise
  4. Les plans d’actions déclinés autour de trois points :

i.     Satisfaire les clients
ii.      Satisfaire les actionnaires
iii.      Satisfaire les employés

CONFERENCE N°12

10 juin 2014

17h30 -18h00 : Présentation d’un outil lean et de son application ou d’un Kaizen.

Conférencier : Pierre COLSON, chargé d’affaires.

Société : Automatique et Industrie

Sujet : la boucle PDCA appliquée au management de l’énergie, clé de voute de la norme iso  50001.

18h00 – 19h00 : Conférence.

Conférenciers : Stéphane de SAINT JEAN, Directeur des opérations site, Mathias GILBERT, Responsable Industrialisation, Réjane TASSET, Responsable amélioration continue.

Société : BIOMERIEUX, Marcy l’étoile,

Sujet : Un élément de la démarche amélioration continue sur le site de Marcy l’étoile.

 

CONFERENCE N°13

23 septembre 2014

17h30 -18h00 : Présentation d’un outil lean et de son application ou d’un Kaizen.

Conférencier : Mathieu SHAKERI

Société : Duqueine composites

Sujet : Travail standardisé et Kamishibai.

18h00 – 19h00 : Conférence.

Conférencier : Jean-Paul ROSAY, Responsable de production, Luc THOMASSET, ergonome

Société : ELECTRICFIL Automotive, à Beynost (01), CARSAT Rhône-Alpes

Sujet : Travail et Santé

Restitution d’une démarche Travail et Santé en collaboration avec la CARSAT. Exemple concret de la démarche appliquée sur une presse.

Corrélation avec la notion Lean de « MURI » – désigne les conditions de travail difficiles pour les opérationnels et les équipements.

CONFERENCE N°14

Le 16 décembre 2014, 17h30 – 19h00, CCI de l’ISLE-d’ABEAU.

17h30 -18h00 : Présentation d’un outil lean et de son application ou d’un Kaizen.

Conférencier : David CHOSSEGROS, responsable de production

Société : SANDVIK M&C Lyon, 200 pers, 300 machines de forage assemblées à la commande / an.

Sujet : La VSM Visuelle comme outil de pilotage de l’activité de production.

18h00 – 19h00 : Conférence.

Conférencière : Julie BIARD, Amélioration Continue.

Société : société  RBDH Chaponnay, 65 personnes, 11M€ C.A. Usinage sur centres d’usinage. Assemblages mécaniques à façon. Jonctions bimétalliques inox-aluminium.

Sujet : Déploiement du Hoshin Kanri* dans une PME.

Les étapes de la démarche du démarrage à… l’adhésion des collaborateurs. Cas concrets, retours d’expérience, impacts au quotidien, et sur le long terme. Humain et économie réconciliés.

* Hoshin Kanri = Déploiement de stratégie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :